Par quoi commencer quand on se lance vers le naturel et le zéro déchets #1 - Cuisine

J'ai souvent des personnes autour de moi qui me demandent par où commencer lorsqu'on veut se lancer dans une démarche plus respectueuse de l'environnement. J'ai donc décidé d'écrire deux articles sur ce point : un consacré à la cuisine et un consacré à la salle de bains.

PARQUOICOMMENCERDANSLEZERODECHETSPECIALCUISINE

Ces articles n'ont pas vocation à donner une méthode universelle ou à faire de moi un gourou, mais ça détaille ce que j'ai mis en place au fur et à mesure et l'enseignement que j'ai tiré de ces tâtonnements. 

Dans la cuisine deux choses me paraissent importantes : la nourriture et l'organisation de la cuisine.

La nourriture :


Dans un premier temps, mieux vaut commencer par se demander pourquoi on veut changer nos habitudes ? Est-ce par prise de conscience de la surconsommation ? Est-ce pour la planète ? Est-ce pour un changement d'alimentation ? 

Je pense que les changements se font en douceur et qu'il faut prendre le temps d'essayer, de se tromper et de recommencer. Il vaut mieux éviter de conserver sa liste de courses habituelle pour une grande surface conventionnelle et de la transposer dans un magasin bio. D'une part, la note va être salée et d'autre part, on ne peut pas conserver toutes ces habitudes de courses conventionnelles dès lors que l'on effectue sa transition vers le naturel.
 
PATERIZ

Il faut donc, selon moi, commencer par des articles de base en bio. Ces articles peuvent même se trouver dans certaines grandes surfaces conventionnelles comme Leader Price qui a un très bon rayon bio ou Carrefour (city pour ma part, je fuis les hypermarchés). 

Les produits de base que j'achète exclusivement en bio sont : 
- les oeufs (il suffit d'ouvrir la boite et de vérifier que le premier chiffre sur l'oeuf est un "0")
- le lait (ou alors passez directement aux boissons végétales comme le soja, l'avoine ou l'amande)
- le riz (par goût, je n'aime pas le riz complet)
- le chocolat noir
- le miel 
  PATE

Ensuite, j'achète en bio et en version complète
- la farine (je vous renvoie à l'excellent article de Chef Nini sur les différents type de farine)
- le sucre (là encore, il est essentiel d'arrêter d'acheter du sucre blanc, qui n'apporte que des calories et aucun bienfait à l'organisme! Victoria de Mango&Salt vous donne plus de détails ici). 
- les pâtes (éternel sujet de discorde à la maison, mais je ne désespère pas trouver une bonne marque de pâtes bio et complète !)
- les biscottes/krisprolls/céréales du petit déjeuner

FARINE

Enfin, pour les fruits et légumes j'essaie surtout de me fournir chez des producteurs locaux. Je vous renvoie pour cela à mes articles sur les paniers de fruits et légumes (1 et 2).
Ce sont de bonne bases qui vous permettent une transition à moindre coût vers des produits naturels.

L'organisation de la cuisine :


Là, ça se corse ! Je pense qu'on peut dire qu'il s'agit de la deuxième étape, une fois que l'on est bien à l'aise avec les produits bio de base. 

En réalité l'organisation de la cuisine revient à éliminer non seulement les emballages superflus mais également les objets éventuellement nocifs
Par exemple, investir dans une carafe filtrante pour ceux qui ne consomment que de l'eau en bouteille. Ou encore, remplacer au fur et à mesure ses tupperwares par de bons tupperware en verre
Je suis également en train de renouveler mes casseroles et appareils électroménagers afin de ne plus avoir de plastique, seulement de l'inox, du verre et des matières durables.

TUPPERWARE

Mais surtout l'organisation de la cuisine c'est éliminer les emballages. Pour cela, il n'y a pas 36 solutions :
- acheter au maximum en vrac 
- refuser les emballages lorsque c'est possible (apporter ses propres contenant chez le boucher par exemple).

Tout cela suppose donc des contenants pour transporter et stocker tout ce vrac. Les magasins bio proposent des sacs à vrac en papier mais aussi en tissu. Ils sont souvent très résistants et durent des années. Vous pouvez en trouver de jolis ici.
Pour le stockage : de grands bocaux. Vous pouvez upcycler des bocaux que vous avez ou alors en chiner chez Emmaüs & le Bon Coin ou encore en acheter (j'ai personnellement fait un stock de bocaux Ikea). 

BOCAUX

Enfin, l'organisation de la cuisine, c'est cuisiner... On lutte efficacement contre le suremballage, les colorants, les conservateurs et tout ces sucres cachés qu'en cuisinant soi-même. 
Cuisiner soi-même c'est du temps, c'est vrai. Mais la fierté du "c'est moi qui l'ai fait !" est souvent plus importante que le temps passé. Puis, c'est du temps qui peut être partagé en famille ou entre amis. 

J'espère que vous y voyez un peu plus clair et que vous allez vous lancer ! Quels sont vos défis ? 
Pour l'article sur la salle de bains, c'est par ici !
LUGDIYVINE

Aucun commentaire